Un poème de Maurice Carême revisité par Marie Verselin

Le poème de Maurice Carême

Il faut plus d’une pomme,

Pour emplir un panier,

Il faut plus d’un pommier

Pour que chante un verger,

Mais il ne faut qu’un homme,

Pour qu’un peu de bonté,

Luise comme une pomme,

Que l’on va partager.

 

Le poème de Marie Verselin

Il faut moins qu’une pomme

Pour emplir un gosier,

Il ne faut qu’un pommier

Pour que chante un Newton,

Mais il faut plus d’un coeur

Pour pouvoir partager

Un morceau de bonheur

perdu dans un verger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s